Créer un compte

  • Panier : (vide)

600,00 €

Théo Mercier

L'appel de la vérité

2019                                                                                                                                                         Téléphone factice, magnet artisanal « bouche de la vérité » dans une boîte sur mesure en bois peint.
Série de 25 œuvres unique + 2 EA + 1 HC



Né à Paris en 1984, vit et travaille entre Paris et Mexico.

En véritable autodidacte, Théo Mercier revendique depuis ses débuts une grande liberté formelle, s’employant à déconstruire les mécanismes d’une histoire de l’art et des objets dans laquelle il remonte d’harmonieuses contradictions semblables à des récits apocryphes contemporains. Il impose paradoxe, étrangeté et humour comme point de vue plastique. En résultent une œuvre tentaculaire, une cosmogonie peuplée de mythes dystopiques, de sculptures iconoclastes et de cadavres exquis où s’affrontent des images et des clichés, des discours dominants et dominés, des fantasmes, des inconscients et des représentations collectives dans une cacophonie ordonnée.

Puisant dans le monde et au cours de ses voyages la matière première de son travail, Théo Mercier mène une réflexion située au carrefour de l’anthropologie, de la géopolitique et du tourisme. Entre mises en scènes chorégraphiées et explorations de la matière, il associe une pratique de créateur et de collectionneur, à travers laquelle il met en place un échange foisonnant entre passé, présent et futur, vie et mort, animé et inanimé, vrai et faux, artisanal et industriel, profane et sacré, réel et fiction. La plupart des pièces de Théo Mercier sont le résultat d’un travail d’anthropomorphisation des objets – issus de trouvailles, d’assemblages, d’empilements précaires ou de greffes – qu’il créé le plus souvent par série, constituant de véritables communautés

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques, notamment au Musée national d’art Moderne - Centre Pompidou, le Museo Jumex Mexico, le Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris, le Fonds National d’art contemporain, la Collection Antoine de Galbert, le [mac] Musée d’art Contemporain de Marseille, la Fondation Emerige - Collection Laurent Dumas ou encore la Fondation Yves Klein.