Créer un compte

  • Panier : (vide)

39,00 €

Casanova forever

336 pages
21 x 26 cm
livre relié
couverture et page de garde en papier marbré aléatoirement
(chaque exemplaire est unique)
300 illustrations
Langue : français 
Co-édition Dilecta / Frac Languedoc-Roussillon
Date de parution : 2010
ISBN: 978-2-916275-72-7


Feuilleter l'ouvrage >


En 2010, le Frac du Languedoc-Roussillon, en partenariat avec de nombreuses institutions publiques et privées, a proposé une manifestation ayant pour thème la vie et l’œuvre de Giacomo Casanova. Cette manifestation a pris la forme d’une trentaine d’expositions, enrichies par des rencontres, lectures, projections, concerts, etc..., qu’accompagne la publication de l’ouvrage Casanova forever, réalisé par les Éditions Dilecta en collaboration avec le Frac.

Casanova forever est un ouvrage collectif : plusieurs spécialistes de Casanova donnent d’abord leur analyse des diverses facettes de la personnalité de Casanova. Ainsi Lydia Flem, psychanalyste et écrivain, livre un texte sur la réception et la fortune critique d’Histoire de ma vie par les écrivains Jean-Claude Hauc, romancier et historien de la littérature qui s’attache à l’attrait du voyage chez l’Italien, tandis qu'Alexandre Stroev, directeur de recherche à l’Institut Gorki de littérature mondiale (Moscou) et au CNRS, s’intéresse aux liens de Casanova avec la franc-maçonnerie russe. Helmut Watlawick, le plus grand spécialiste de Casanova aujourd’hui, coéditeur et rédacteur de la revue L’Intermédiaire des Casanovistes, propose un texte intitulé « Vérité et mensonge dans Histoire de ma vie », consacré au vrai et au faux dans l’œuvre de Casanova. L’ouvrage fait ensuite la part belle aux œuvres et aux artistes exposés, en regroupant des textes critiques sur les expositions.

Le catalogue contient également deux textes inédits de Casanova : « Deux notes fugitives de Casanova contre Rousseau et Voltaire », publiées pour la première fois en français. À ce jour, ces textes n’avaient été édités que dans leur traduction allemande par E. von Schmidt-Pauli, dans Der andere Casanova (Berlin, 1930).

L’objectif de cet ouvrage consiste moins à retrouver ou à illustrer des thèmes liés au personnage de Casanova et à sa vie (le sexe, le jeu, l’argent, le voyage, la magie...) qu’à repérer et proposer dans la création artistique contemporaine des « parcours singuliers » témoignant de cette même liberté enfantine. Casanova étant une figure éminemment individuelle, il a semblé judicieux d’identifier des artistes qui ont cette même liberté de touche-à-tout, ou qui savent construire des lieux où l’étonnement du spectateur est au rendez-vous. Il ne faut pas oublier que Casanova était un esthète : lui rendre hommage exige que l’on fasse appel à des artistes de grande qualité.

Ces artistes sont : Laurette Atrux-Tallau, Jean-Luc Brisson, Marcel Broodthaers, Jacques Charlier, Nina Childress, Nicolas Daubanes, Simone Decker, Marie Ducate, Aude Du Pasquier Grall, Emmanuelle Etienne, Genevieve Favre Petroff, Robert Filliou, Tom Friedman, Paul-Armand Gette, Delphine Gigoux-Martin, Philippe Mayaux, Grout / Mazeas, Marie-Ange Guilleminot, Inez et Eugène van Lamsweerde, Natacha Lesueur, Claude Lévêque, Frederique Loutz, Maurin and La Spesa, Piet Moget, Jacques Monory, Vincent Olinet, Gabriel Orozco, Laurina Paperina, Alicia Paz, Guillaume Poulain, JJ Rousseau, Rüdiger Schöttle, Didier Trenet et  Karim Zeriahen.