Créer un compte

  • Panier : (vide)

25,00 €

Felice Varini

La Villette en Suites

17 x 24 cm
Livre broché, cousu de 64 p. + 16 dépliants de 4 p. sous coffret
Langues : français / anglais
Parution : 2015
ISBN : 979-10-90490-73-4
Coédition Éditions Dilecta / La Villette 


Né à Locarno (Suisse) en 1952, Felice Varini vit et travaille à Paris. Depuis près de trente ans, il conçoit une œuvre située à la frontière de la création picturale et de l’intervention architecturale. Il développe son travail et sa peinture en dehors du tableau. Les paysages urbains et les espaces fermés, avec les éléments architecturaux en présence, constituent le terrain d’action où il réalise ses œuvres qui revêtent ainsi des formes spectaculaires. Virtuose de l’anamorphose, il met ainsi en place des tableaux qui prennent corps dans l’architecture ou l’environnement et qui ne peuvent être recomposées que depuis un point de vue précis.

« L’espace architectural, et tout ce qui le constitue, est mon terrain d’action. Ces espaces sont et demeurent les supports premiers de ma peinture. J’interviens in situ dans un lieu chaque fois différent et mon travail évolue en relation aux espaces que je suis amené à rencontrer. […] J’appelle point de vue un point de l’espace que je choisis avec précision : il est généralement situé à hauteur de mes yeux et localisé de préférence sur un passage obligé, par exemple une ouverture entre une pièce et une autre, un palier... Je n’en fais cependant pas une règle car tous les espaces n’ont pas systématiquement un parcours évident. Le choix est souvent arbitraire. Le point de vue va fonctionner comme un point de lecture, c’est-à-dire comme un point de départ possible à l’approche de la peinture et de l’espace. La forme peinte est cohérente quand le spectateur se trouve au point de vue. Lorsque celui-ci sort du point de vue, le travail rencontre l’espace qui engendre une infinité de points de vue sur la forme. » 
(Felice Varini)

Parmi ses nombreuses interventions dans l’espace public, on peut citer celles de Nagoya (Japon) en 2008, de Saint-Nazaire réalisée à l’occasion de la biennale Estuaire en 2007 puis en 2009, de la baie de Cardiff en 2007, et l’oeuvre du MAC/VAL – Musée d’art contemporain du Val de Marne en 2005. Il a participé en 2009 au Niigata Water and Land Art Festival au Japon, à la biennale de Singapour en 2008. La Maison rouge/Fondation Antoine de Galbert lui a consacré une exposition en 2007, tout comme le Osaka Art Kaléidoscope et le Musée Antoine Bourdelle en 2006. Toujours en 2006, il peint sur l’hôpital Lariboisière (Paris) et la Gare de Nord et investit l’Orangerie du Château de Versailles.

Pour retranscrire son intervention dans le parc de la Villette, Felice Varini a conçu un coffret réunissant d’une part les photographies de ses œuvres (livre) et les réactions de 16 auteurs ou artistes d’horizons très différents, qui réagissent aux photos de ses œuvres in situ et hors point de vue : René Denizot (philosophe), Guy Lelong (critique musical et art), Françoise Claire Prodhon (historienne de l’art), Fabiola Lopez Duran (professeur d’architecture à la Rice University de Houston/ USA), Isabelle Lartault (poète et performeuse), Christian Besson (historien de l’art), Jacques Fol (philosophe architecte), Sabine Prokhoris (psychanalyste), Maguy Marin (chorégraphe), Pascal Rambert (auteur, metteur-en-scène), Colette Alexis (auteur, metteur-en-scène), Valérie Mréjen (auteur/réalisatrice/vidéaste), Mathieu Potte-Bonneville (philosophe, cofondateur de la revue Vacarme), Bruce Bégout (philosophe et auteur), Gérard Lefort (journaliste et auteur), et Tanguy Viel (écrivain).