Créer un compte

  • Panier : (vide)

22,00 €

Benjamin Loyauté

Heterotopia, Affordance & New Pragmatism

112 pages
15 × 21 cm
Livre broché
Textes de Géraldine Sfez, Véronique Dassié, Benjamin Loyauté
Langue : français (version anglaise disponible)
Parution : 2017
ISBN : 978-2-37372-034-1

Benjamin Loyauté (né en 1979, en France) se définit comme un do-er, auteur, vidéaste, réalisateur, artiste et designer-scénariste. Il poursuit depuis quelques années une réflexion sur les écosystèmes contemporains de l’art et du design à travers le langage. Sa recherche et son travail évoluent à la frontière de systèmes collaboratifs et transdisciplinaires : héritage et anthropologie, art et sémantique, design et géographie. Passé par le commissariat d’exposition et la direction artistique, il mène depuis une réflexion sur nos sociétés contemporaines, l’influence du langage, de la culture et du temps dans un contexte donné. Benjamin Loyauté a passé des années à expérimenter la géopolitique du design, la valeur symbolique et d’usage des objets.

Il a rédigé de nombreux essais académiques multidisciplinaires, dans des domaines tels que les sciences sociales, la philosophie et le design afin, notamment, de créer un nouveau pragmatisme, une nouvelle conception sémantique des objets et ainsi révéler leur vraie symbolique et leur capacité de réveiller une forme d’engagement et d’action dans la société. C’est un travail qu’il a mené avec son film Le Bruit des bonbons – The Astounding Eyes of Syria, exposéen 2016 à la Biennale du design de Londres, dans une installation pour le Pavillon français.

Benjamin Loyauté a déjà reçu de vives éloges pour son travail d’investigation. Le film sera présenté au MoMA et au Boijmans Van Beuningen en 2017. Le livre issu de ce travail, coédité avec les Éditions Dilecta, est disponible dans trois langues (français, anglais, arabe). Heterotopia, Affordance & New Pragmatism est la deuxième publication de l’artiste. Benjamin Loyauté y reprend son travail sémantique en élaborant le manifeste d’un nouveau pragmatisme et en abordant le contexte géopolitique de l’œuvre. À travers ses installations – et toujours dans le but de révéler la vraie symbolique des choses –, il impose « la capacité d’objets matériels, tels que les confiseries, à transporter le sujet dans le monde de l’immatériel et du souvenir », d’après les propos de Véronique Dassié (ethnologue et docteur à l’École des recherches avancées en sciences sociales de Paris) avec qui Benjamin a collaboré pour ce manifeste. Il a été accompagné également de Géraldine Sfez, ancienne élève à l’École normale supérieure (ENS), agrégée et docteur en philosophie, et membre du CEAC (Centre d'études des Arts contemporains). Dans ce manifeste, Géraldine Sfez aborde notamment la façon dont la fiction peut changer la réalité et nous pousser à sortir de notre inertie. En 2016, Benjamin Loyauté a représenté la France à la Biennale du design à Londres. Cet événement a rassemblé plus de trente pays et territoires dans le monde. Son thème, l’utopie, a offert aux artistes la possibilité d’échanger sur la diversité des
« designs » et les explorer sans limite. Le livre est aussi disponible en anglais (ISBN 978-2-37372-032-7).